Cela fait des mois que les DRH sont aux premières loges pour faire face aux bouleversements organisationnels, sociaux et même économiques de leur entreprise. Pas de répit à l’horizon pour les garants de la bonne gestion des salariés et du moral des troupes.

Aujourd’hui, après s’être battu une année entière à la mise en place du télétravail, la bonne circulation des informations, l’adoption des bons gestes barrières et la santé des salariés, la crise économique qui va venir impacter la marché du travail et le moral de leurs salariés au quotidien ne va pas les ménager pour cette nouvelle année.

Alors oui, les RH ont peut être le vent en poupe, leurs recommandations sont écoutées et les budgets débloqués (et encore pas toujours 🤔) pour assurer la mise en place des meilleures pratiques et conditions de vie au sein des organisations. Par ailleurs, une fatigue générale se fait sentir au sein de la direction des ressources humaines, car les sollicitations viennent de toutes parts, salariés, managers, gouvernements, médecine du travail, et encore dirigeants, à la recherche constante d’informations pour se rassurer au quotidien.

Nul doute que nous sommes face à un bouleversement des ressources humaines, les avancées réalisées en un an auront un impact sur la durée et sur les équipes. L’année 2020 aura mis en avant les problèmes et les failles des organisations trop vieillissantes, et l’année 2021 sera l’année des consolidations.

D’après un Sondage OpinionWay pour Wolters Kluwer, les actions les plus en vogue pour le prochain semestre : La négociation sur le télétravail, le plan d'amélioration de la santé au travail et la prévention des risques psychosociaux, et les renégociations des dépenses de fonctionnement.

Les priorités ont également bien changé.

D’après le même sondage OpinionWay pour Wolters Kluwer, la priorité porte sur la bonne communication des informations sur les règles d'hygiène et de sécurité, ou encore l’accompagnement des managers et le conseil RH auprès de la direction de l’entreprise. Très révélatrice de la période que nous vivons.

D’après les résultats de la consultation ANDRH du 11 février 2021 sur les priorités et attentes des (D)RH en 2021 :

« 85 % des répondant.es ont pour priorité de gérer les mesures de prévention liées au Covid-19 au premier semestre »

Malgré une priorité essentiellement basée sur la gestion des équipes face au covid et à la mise en place d’action pour amoindrir les effets de la pandémie sur l’entreprise, les impacts sur le long terme resteront des impacts humains : relations sociales mises à mal, une culture d’entreprise s'affaiblissant, une hausse des risques psychosociaux, du désengagement et bien d’autres encore, qui auront un impact sur l’organisation.

Sources :