Entre réaménagement des bureaux, mise en place d’une politique de télétravail, digitalisation des processus et maintien de la cohésion des équipes : les RH sont mis à rude épreuve pour cette deuxième partie de l’année. On fait le point avec vous.

Comment les organisations peuvent-elles préparer le retour dans les bureaux et accompagner les salariés dans une reprise « normale » de l’activité ? La liste est longue; relancer le recrutement, revoir les méthodes d’onboarding parfois inexistantes, instaurer de nouveaux outils, digitaliser certaines démarches administratives ou certains processus... Tous ces sujets mis sur le tapis durant le confinement seront à traiter dans les mois à venir.

La réouverture des bureaux sera progressive

Si certaines équipes reprennent petit à petit le chemin des bureaux, de nombreux salariés sont contraints de continuer le télétravail sur une plus longue durée ou d’alterner entre des semaines dans les bureaux et du home office. Les consignes sont encore incertaines mais une chose est sûre, la réouverture des bureaux doit se faire en prenant de grandes précautions. Des mesures sanitaires doivent être appliquées pour protéger les salariés, d’où la réticence pour certaines organisations d’accueillir leurs salariés dans les structures.

Mais quelles options s’offrent à la direction afin d'accueillir les salariés en évitant toute prise de risques ? Réaménagement, plexiglas entre les salariés, mise en place d’un planning de roulement et contrôle de la température avant de s’aventurer dans l’open space… Et il n’y a pas à dire, ces nouvelles routines post confinement ont des airs de dystopie.

Lorsque nous sondions les salariés sur leur ressenti à la sortie du confinement, la majorité se disait satisfaite face à la gestion de la crise de leur entreprise bien qu’inquiète de la situation du coronavirus. Aujourd’hui, les salariés attendent beaucoup de leurs employeurs, notamment l’aménagement des espaces de travail pour les accueillir à la rentrée. Il existe de réelles appréhensions concernant le retour sur site. Si les gestes barrières étaient bien appliqués, 53% des collaborateurs seraient à l’aise pour revenir dans les bureaux.*

Vers de nouvelles méthodes de travail

Nul doute que cette crise sanitaire aura décomplexé certaines entreprises sur leur vision parfois archaïque du télétravail. Les organisations ont dû s’adapter rapidement à de nouvelles manières de travailler, en rendant les méthodes de travail plus flexibles et plus en accord avec les attentes des salariés. Aujourd’hui les enjeux sont dans la pérennisation de ces nouvelles politiques et méthodes de travail, notamment en réfléchissant à une charte de télétravail qui puisse convenir aux salariés.

Concernant les RH, c’est sur eux que reposent les nouvelles demandes nées durant la période de confinement. Pour les entreprises qui n’avaient pas de politique de télétravail avant le confinement, l’instauration de cet accord devra se faire rapidement et sera plus brutale que pour les entreprises ayant déjà une culture du télétravail encrée dans leur organisation.

Parmi nos clients, le télétravail a eu un succès fulgurant. Les retours des salariés post-confinement sont unanimes : 84% des collaborateurs souhaitent maintenir le télétravail de façon durable. La fréquence la plus mentionnée, parmi les répondants, serait de 2 à 3 jours par semaine.*

Le digital au service du futur du travail

Le boom Zoom et les platerformes de communication directe en ont été les exemples, la digitalisation apporte beaucoup à l’efficacité des équipes principalement lorsqu’elles doivent travailler à distance. Pour de nombreux salariés, la mise en place de nouveaux outils digitaux a permis de rendre certains processus plus fluides en leur laissant du temps pour de nouvelles missions.

Si au départ les salariés étaient inquiets de la situation et de l’impact que cette crise pourrait avoir sur leurs projets, très vite, la tendance s’est retournée, avec des salariés satisfaits des mesures prises par leurs employeurs et des outils mis à disposition pour continuer leurs missions. Les RH ont bien souvent peu de temps pour mettre en place un suivi régulier de leurs collaborateurs, ni même de procéder eux-mêmes à une analyse fine des retours et la mise en place d’un plan d’actions. Digitaliser les échanges et la collecte des retours salariés s'avère donc essentiel et efficace, en particulier en période de crise.

Retour sur les grandes tendances collectées durant la période de confinement :

Chiffres issus de nos enquêtes auprès de nos clients durant la période de confinement.


Vers un management plus adapté

Les managers doivent eux aussi s’adapter à un nouveau modèle d’organisation, un modèle plus souple et des salariés plus autonomes : jongler avec des équipes éparpillées, là où elles étaient regroupées avant, s’adapter aux nouveaux problèmes, digitaliser et ritualiser certains processus.

Le manager couteau-suisse fait son apparition en période de bouleversement des modes de travail. Très sollicité, il assure un suivi de ses équipes tout en veillant sur le moral de chaque collaborateur. Plus que jamais le « manager augmenté » fait sens, en capitalisant sur des outils digitaux pour l’épauler dans la gestion de ses équipes que la distanciation sociale éloigne. Cette dernière a fait émerger trois aspects importants du management : l’écoute, la reconnaissance et l’encouragement, dans un contexte où les relations sont mises à mal.

Mutation des managers, quête de sens et de liberté pour les salariés et renouveau dans les méthodes de travail, voilà ce que l’on peut tirer de ce confinement. Cela annonce des grands projets pour les RH pour qui cette année s’annonce musclée.

Warning sur l’expérience collaborateur, mise à mal par des organisations qui ne voyaient pas de perspective pour leurs futurs employés : des recrutements annulés, des candidats ghostés, des salariés peu écoutés.

Fin 2020 sera donc l’année pour booster son expérience collaborateur et veiller sur des salariés fragilisés par la crise du même coup que l’entreprise.

*Les chiffres ont été collectés auprès de 25 000 collaborateurs entre le 11 mai et le 26 juin 2020 avec Jubiwee.