Depuis quelques mois, les chartes pour le télétravail ont été créées ou bien réévaluées, car un accompagnement et des réglementations plus approfondies s’imposaient au sein des organisations. L’ancrage de ces nouveaux modes de travail dans les entreprises devait être accompagné de formations et d'informations, pour les salariés, comme pour les managers.

Etablir un cadrage du télétravail qui puisse convenir à tous : employeurs, comme salariés

La mise en place du télétravail de manière pérenne ne doit pas être laissé au hasard, et comme tout bouleversement des modes d’organisation, il doit être annoncé et établi en suivant un protocole méthodique afin de ne laisser aucun salarié dans le brouillard. Tout d’abord, sa mise en place doit être précédée d’une enquête auprès des salariés de l’entreprise, un nouveau mode d’organisation doit embarquer le maximum de salariés et convenir au plus grand nombre pour que chaque collaborateur y trouve son compte ou ne se sente pas mis de côté.

Tout le monde n’est pas un télétravailleur né

Non, le télétravail n’est pas un mode de travail qui relève de l’inné chez vos collaborateurs, et comme tout nouveau mode de travail, il requiert des formations et des ressources afin que la pratique en soit la plus optimisée et fluide possible. 70% des salariés estiment que la crise du covid va changer durablement les modes de travail; par ailleurs nombreux sont ceux à ne pas vouloir voir le télétravail prendre une place trop importante dans leur vie professionnelle.

Les risques sont présents, notamment lorsque cette pratique est imposée aux salariés.

Savoir se déconnecter et donner le droit à la déconnexion pour vos collaborateurs est primordial pour assurer un bon équilibre et une bonne expérience collaborateur, en particulier lorsque le contexte s’avére stressant et difficile pour vos équipes. Travailler de chez soi dans une période de confinement implique une forte adaptabilité, l’environnement pouvant être moins favorable au travail (présence d’enfants en bas âge, matériels peu adéquats, connexion défaillante…) et la distraction plus importante.

Le rôle des rituels et des échanges dans la viabilité du télétravail

La perte de repère et le manque d’interaction peuvent être compensés par la mise en place de rituels et d’échanges réguliers entre les collaborateurs mais aussi entre les dirigeants et leurs salariés. Conserver l’engagement est un des enjeux face au maintien du télétravail sur une longue durée, et l’engagement se conserve par les échanges qu’ils soient au travail ou bien des échanges informels entre les salariés.

Pour les mois à venir, il sera nécessaire d’investir encore plus de temps dans la culture d’entreprise. La crise que nous vivons a permis aux entreprises ayant une culture d’entreprise forte de se démarquer. Des valeurs fortes, une raison d’être et une cohésion sont des atouts importants dans un contexte aussi incertain.

Construire une relation de confiance avec les managers

On observe chez Jubiwee des tendances qui émergent par rapport aux attentes qu’ont les salariés envers leurs managers. Hors confinement les sujets qui ressortent le plus sont la reconnaissance, le partage de l’information auprès des équipes et l’implication dans la prise de décision. Depuis le premier confinement, les sujets les plus importants aux yeux des collaborateurs sont la disponibilité, l’écoute ou encore la confiance. Les salariés doivent être rassurés.

La mise en place du télétravail représente un vrai défi pour les managers dont le rôle est clé pour maintenir l’engagement et l’efficacité de leurs équipes. Ils doivent quotidiennement faire preuve de proactivité, de bienveillance et d’organisation pour maintenir les liens. In fine, ce contexte représente une vraie opportunité pour les managers : celle de travailler sur une posture de leader et d’ancrer de bonnes pratiques au sein de leurs équipes. Pour en savoir plus, téléchargez notre livre blanc.