• Les points marquants de l’année 2020
  • Les chiffres clés collectés durant l’année
  • Les clés pour affronter ce début d’année
  • Préparer un retour au bureau sans accrocs

Retrouvez l'intégralité de notre dossier en téléchargement ici 👉 https://dossier-jubiwee.carrd.co/

Les points marquants de l’année 2020

La digitalisation des entreprises : auparavant frileuses face à la transformation digitale qui se profilait, les entreprises ont dû s’adapter et mettre en place de nouveaux processus digitaux, adaptés aux contraintes de la crise sanitaire. D’après une étude McKinsey, la pandémie a accéléré la transformation digitale d’environ 7 ans.
Un bouleversement du management : Le micro manager serait-il mis au placard à jamais ? La crise est venue souligner l’importance des managers de proximité, pour être au plus près des équipes, au quotidien : assurer un suivi des équipes à distance, laisser tomber certaines mauvaises habitudes que permettaient le présentiel, et instaurer une relation de confiance.
L’ère des nouveaux modes de travail et des nouvelles organisations : Le constat est clair, la crise a permis davantage d’horizontalité dans les relations au travail, une responsabilisation des salariés, plus de confiance envers les collaborateurs et une gestion de projets plus fluide.

Les chiffres clés collectés durant l’année

De nombreuses mesures ont été mises en place par les organisations pour appréhender le retour dans les bureaux de la meilleure façon qui soit. Celles ci, bien que ne faisant pas l'unanimité sont majoritairement acceptées et appréciées par les collaborateurs.

En effet, ils sont 18% à estimer ces mesures inadéquates contre 82% qui considèrent que les mesures mises en place dans leurs organisations sont adéquates. Les mesures ne sont pas toujours respectées car jugées trop contraignantes par les collaborateurs.

L’humeur des collaborateurs pour la fin d’année 2020 est partagée, pour 71% de répondants ayant exprimé être de bonne ou d’excellente humeur, les raisons principales sont les suivantes :
• Les retrouvailles sur site avec les collègues
• La mise en place du télétravail permettant un meilleur équilibre de vie
• Le maintien des échanges informels et des liens même à distance
• Le lancement de nouveaux projets venant offrir un nouvel élan positif pour cette reprise

A l’inverse, pour les 29% de répondants se disant de moyenne ou de mauvaise humeur, l’insatisfaction provient principalement :
• D’un manque de sérénité face à ce même retour sur site (transports, gestes barrières non respectés etc.)
• D’une charge de travail trop importante
• De mesures sanitaires suscitant la frustration des collaborateurs (port du masque obligatoire, fermeture des espaces de restauration, manque de convivialité au travail)

Les clés pour affronter ce début d’année

Communiquer : Plus que jamais instaurer un échange régulier avec ses collaborateurs et redoubler d’efforts pour que les ambitions 2021 soient claires aux yeux de tous.
Consolider les apprentissages de 2020 : L’année 2020, année crash-test mondiale, qui a permis d’initier de nouveaux projets et de transformer nos organisations. De quoi partir du bon pied en s’inspirant des succès et des échecs de 2020.
Rester flexible : Parce que rien n’est moins sûr concernant l’évolution de l’année 2021, la flexibilité est nécessaire pour la productivité comme pour les relations interpersonnelles au sein des équipes.

Préparer un retour au bureau sans accroc

1.  Etablir des règles claires pour tous : Les entreprises se doivent de mettre en place des règles collectives claires, qui puissent être adaptées selon l’évolution de la crise et des cas particulier. Il reste primordial de garder cette flexibilité qui a fait la réussite des organisations face aux bouleversements de l’année 2020.

2. Savoir écouter les besoins de chacun : Le retour dans les bureaux doit être adapté à la situation de chacun. Si certains sont favorables à un retour partiel ou même total, d’autres restent plus réticents et il est important d’en prendre compte. Temps de transport, garde d’enfant, mauvaise connexion internet, chacun doit pouvoir se sentir à l’aise d’exprimer ses attentes et ses craintes face à la situation.

3.  Un retour graduel dans les bureaux : Faire revenir petit à petit les salariés dans les bureaux, grâce à la mise en place d’un planning ou d’un système de rotation en petits groupes. Pourquoi graduel ? La pandémie circule toujours et il est impératif se conserver un environnement de travail qui respecte les gestes barrières. Les collaborateurs ont été habitués à un tout autre cadre de travail depuis quelques semaines. Ils doivent se réadapter à la vie dans les bureaux, et aux changements que cela implique (sollicitations extérieures, bruit...).

4.  Passer certains événements en présentiel : Organiser les réunions importantes en présentiel pour réactiver sur l’intelligence collective que permet les échanges directs entre les collaborateurs. Reprendre les onboardings sur le lieu de travail, pour éviter l’isolement des nouveaux arrivants, et les échanges plus informels.

5. Assurer une permanence pour faciliter certains échanges : Proposer aux collaborateurs la possibilité de s’entretenir avec la direction ou leurs managers en face à face grâce à la mise en place d’une permanence dans les bureaux.

6. Proposer des alternatives déjeuner : Avoir des alternatives aux restaurants d’entreprise et autres services de restauration fermés actuellement (Service de livraison sur site, mise en place d’un click and collect...)

7. Etre intransigeants avec les mesures et gestes barrières : Mettre à disposition tout le matériel nécessaire pour que les salariés se sentent bien,  masque, gel, bureaux espacés et espaces communs réaménagés.

8.  Veiller à la santé mentale et physique des salariés : RPS, burnout, qualité de vie au travail impactée... Il est nécessaire de mettre en place des points d’information et un libre accès à des aides pour les salariés en difficulté. Que cela soit en télétravail mais aussi au bureau.